Blog

Mort de l’artiste Sam Gilliam

Sam Gilliam s'en est allé le 25 juin dernier. Il était l'un des grands représentants américains de la peinture abstraite.

Sam Gilliam, c'etait avant tout une utilisation très singulière de la toile et de la couleur. Des oeuvres d'art composées de toiles non tendues suspendues et épinglées aux murs.

Son parcours a commencé dans le Kentucky, où il optient une licence en beaux-arts de l'Université de Louisville en 1955, pour décrocher, après un service militaire de 2 ans, une maîtrise en peinture en 1961. Il s'installera ensuite à Washington, où il devint professeur d'art dans un lycée.

C'est en intégrant le cercle de la Washington Color School qu'il passe du figuratif à l'art abstrait. Un cercle comprenant des artistes comme Thomas Downing, Morris Louis ou encore Kenneth Noland.

Son style s'impose dans les années 60, où il libère les toiles de leur support. C'est sa série Drape (1968) qui symbolise toute la puissance de son art. Matière, jeu d'ombre, texture,... c'est un linge suspendu a une corde qui fut son inspiration.

Par la suite, Gilliam s'exprimera différement, notamment en créant de collages géométriques inspirés des improvisations de Jazz.

En 1972, c'est la consécration. Sam Gilliam devient le premier artiste afro-américain à participer à la Biennale de Venise.

Du Tate Modern de Londres au Metropolitan Museum of Art, son travail est présenté dans les collections des plus grands musées internationaux.

Sam Gilliam a tiré sa révérence le 25 juin 2022, à l'age de 88 ans.

Ce site utilise des cookies

Nous utilisons des cookies pour assurer le bon fonctionnement du site. Vous pouvez consulter nos mentions légales et notre politique de confidentialité pour plus d'informations.