Blog

Madame

Une artiste aux multiples collages

Jusqu’au 28 mai 2022, la Buronzu Gallery présente une exposition collective réunissant quatre artistes, bruxellois et français, dont la pétillante parisienne Madame. Artiste muraliste, elle séduit avec ses collages alternant textes et images. Mais la question se pose, qui est cette Madame ?  

Madame, Aurélie Ludivine de son vrai nom, est née dans une famille d’artistes. Entourée d’un grand-père peintre et scénographe et d’un père pratiquant le dessin et la sculpture, Madame a toujours baigné dans cet univers artistique, ce qui l’aura poussée à devenir comédienne et scénographe dans le milieu du théâtre. Après plusieurs années dans cette branche artistique, l’artiste parisienne a souhaité trouver un autre moyen d’expression. Elle a donc tenté le dessin et la peinture, mais elle s’est vite tournée vers le collage. Pourquoi ? Dans cette technique, Madame est sa propre metteuse en scène et sa propre comédienne. Elle essaye d’ouvrir des sens pour que son public se pose des questions et ainsi elle arrive à créer du dialogue. Son rapport à la rue est donc étroitement lié à la notion du théâtre et à celle de la représentation.  

Mais comment réalise-t-elle ses collages ?  

Madame est sans cesse à la recherche de matières d’époque provenant des années 1800 à 1930. Que ce soient de vieilles gravures, de vieilles peintures, de vieux dessins ou même des végétaux morts et séchés, elle trouve toujours son bonheur pour construire ses petits formats, sortes de « petites scènes » en volume, comme elle pense des pièces de théâtre. Avec ses collages parfois manipulables, Madame a l’idée de recréer du neuf avec du vieux en sortant des matières anciennes de leur contexte. Elle désire laisser les matières parler entre elles lorsqu’elles se rencontrent.  

Lorsque ses petites pièces manipulables sont créées, l’artiste parisienne les transforme en aplats qui sont ensuite envoyés à l’imprimeur afin d’imprimer des grands formats à apposer dans les rues. Ses grands formats, souvent placés dans des rues où il n’y a pas grand-chose, créent la surprise et étonnent. Un collage est affiché une seule fois dans la rue, il raconte une histoire et quand elle est terminée, on passe à une autre. « La rue, c’est juste le plus beau théâtre du monde et c’est le moyen de rencontrer le plus beau public du monde ». 

Le travail de cette artiste parisienne vous attend à la Buronzu Gallery !  

 

 

Photographe : Paro Wuidar

Ce site utilise des cookies

Nous utilisons des cookies pour assurer le bon fonctionnement du site. Vous pouvez consulter nos mentions légales et notre politique de confidentialité pour plus d'informations.