Blog

Le street art en Belgique

ASBL, parcours guidés, galeries...

Depuis plusieurs années, les villes du monde entier ont vu le street art s’imposer dans leurs rues. Graffitis sur les murs, détournements de mobilier urbain, fresques colorées, cette pratique a réussi à s’intégrer dans le paysage urbain sous diverses formes, et la Belgique n’y a pas échappé.  

Malgré les controverses qui gravitent autour de ce mouvement artistique, la Belgique a mis en place plusieurs actions pour en faire la promotion. Il existe plusieurs associations qui travaillent sur le développement du street art et du graffiti en Belgique, c’est le cas du collectif bruxellois Propaganza. Il s’agit d’une ASBL gérée par Julien Piloy, lui-même graffeur, qui porte son soutien à des street artistes, qu’ils soient jeunes ou plus expérimentés. Propaganza est également un intermédiaire entre ses artistes et les clients qui créent une demande dans les milieux de l’art urbain. Le collectif se charge d’organiser des événements et des expositions qui permettent de créer des liens sociaux et de faire disparaître les préjugés négatifs que le public a du street art.  

À Liège, une association similaire est active dans les arts urbains de manière plus générale. Elle a été fondée par l’artiste liégeois Michaël Nicolaï il y a une vingtaine d’années. Comme Propaganza, l’ASBL Spray Can Arts organise des événements, des expositions et des murales. Elle anime un lieu, la Centrale Des Arts Urbains, qui regroupe une salle d’expositions la Galerie Centrale, une salle de concert la Centrale Son et qui met également à disposition des studios de répétitions ou des ateliers de productions pour les artistes. Spray Can Arts est une plateforme de diffusion qui joue le rôle d’intermédiaire entre ses artistes et le public.  

En plus de faire la promotion du street art à travers diverses associations, la Belgique fait redécouvrir les villes grâce à ses graffitis et à ses fresques. Plusieurs parcours de street art sont organisés aux quatre coins du pays. À Bruxelles, par exemple, l’ASBL “Fais le Trottoir” propose des visites guidées pour découvrir des coins moins connus de la ville où les artistes ont imposé leurs fresques sur les murs. Les guides de cette ASBL sont eux-mêmes des artistes issus du street art et connaissent donc les anecdotes concernant ces œuvres.  

Du côté de chez nous, l’opération Paliss’art réalise des fresques depuis 20 ans dans le but de réconcilier l’art urbain et la ville, et de sublimer le paysage liégeois. La Ville de Liège a réalisé une carte où sont indiqués les lieux d’emplacement de ces fresques pour que le public puisse les découvrir tout en se promenant. Dans ces fresques figure celle de Sozyone Gonzalez, un artiste ayant investi la Buronzu Gallery, “L’Homme de la Meuse”, située le long du Quai de la Boverie. 

Grâce à toutes ces associations actives dans les arts urbains et grâce à ces promenades organisées par les villes, le street art trouve petit à petit sa place dans les paysages belges. C’est aussi l’objectif de la Buronzu Gallery, une galerie d’art contemporain située dans le centre-ville de Liège. La galerie propose des expositions axées vers le street art et l’art urbain avec des artistes tels que SPYK, Sozyone, Michaël Nicolaï, Iota, NEAN...  

 

 

 

Photographe : Paro Wuidar 

Ce site utilise des cookies

Nous utilisons des cookies pour assurer le bon fonctionnement du site. Vous pouvez consulter nos mentions légales et notre politique de confidentialité pour plus d'informations.